Pub   Locations Paris

ParisCool, la photothèque de Paris - photos de Paris - Pictures of Paris

9ème arrondissement - le boucher de la rue des martyrs



L'histoire de la boucherie à Paris est liée de près ou de loin aux communautés religieuses, celle des abbesses de montmartre en particulier qui louèrent très tôt étaux (un étal, des étaux) et pâturages, une forme d'intégration verticale en quelque sorte, aux artisans du quartier du chatelet. Les bouchers n'eurent de cesse de s'en remettre au roi pour échapper à leur loyer puis de se révolter contre le pouvoir central, ses règlements et ses contraintes, au premier prétexte. Il faut aujourd'hui profiter du spectacle de plus en plus rare d'un artisan surpris en plein travail de découpe sur son étal. Bientôt, le plus tard possible, les magasins de quartier où on peut encore assister, depuis la rue, à ce ballet de couteaux et de couperets, disparaîtront peut-être, au profit de laboratoires inaccessibles dans les annexes des grandes surfaces.


posted par  gLaurent le  vendredi, septembre 30, 2005  pour pariscool :  les photos de paris

12ème arrondissement - Cavalcade de chevaux de bois au musée des arts forains de bercy



Très heureusement sauvés de la destruction, deux chais des anciens entrepôts des vins et de spiritueux de bercy ont été restaurés, de part et d'autre de la rue des Pirogues, celui de la cour saint Emilion et celui des chais Lheureux. C'est dans ces derniers que s'est installé le musée des arts forains, habituellement fermé au public, mais qui ouvre ses portes chaque année pour les journées du patrimoine. A visiter absolument en prenant bien garde de ne pas se faire bousculer par les galopades effrénées des chevaux de manège, dont certains, malgré leur âge avancé, témoignent encore d'une verdeur très réjouissante.

Le musée des arts forains



posted par  glavalette le  dimanche, septembre 25, 2005  pour pariscool :  les photos de paris

15ème arrondissement - Les forgerons riveurs du pont de bir-hakeim



C'est pour l'exposition universelle de 1900 qu'on envisage de remplacer la passerelle de Passy par un ouvrage associant à la fois la circulation des piétons, des voitures hippomobiles ou automobiles et la circulation du métropolitain, la grande affaire de cette fin de siècle. A chaque pile du pont, un groupe en fonte orne l'édifice. Ici, les forgerons riveurs de Gustave Michel qui semblent vraiment forger la république. Quand l'art nouveau s'alliait avec l'esprit cocardier.


posted par  gLaurent le  mercredi, septembre 21, 2005  pour pariscool :  les photos de paris

11ème arrondissement - Le zinc du bistrot du peintre



Il en reste encore quelques uns dans le faubourg saint-antoine, avec leur zinc luisant et patiné, leur décoration art nouveau et leur terrasse accueillante. Celui là fait l'angle de l'avenue ledru-rollin et de la rue de charonne. Les discussions au bar y vont bon train, tradition oblige, y compris avec les garçons et quand vient l'heure de la fermeture, on empile les chaises en osier jusqu'au plafond, l'air de rien, en attendant gentiment que vous ayez terminé votre café...


posted par  gLaurent le  lundi, septembre 19, 2005  pour pariscool :  les photos de paris

4ème arrondissement - Le café des psaumes de la rue des rosiers



La rue des rosiers, qui portait déjà ce nom en 1230, reliait la rue des juifs à la rue vieille du temple. Anciennement bordée de rosiers, d'où son nom, la rue fut depuis toujours le centre du quartier juif de paris. Au moyen âge, contraints de se tenir hors les murs de la ville, les juifs s'installèrent juste derrière l'enceinte de louis philippe dont on retrouve des vestiges entre les numéros 8 et 16. Des travaux sont en cours pour aménager la rue et le projet a suscité bien des débats et même des manifestations d'une partie des habitants et commerçants. Mais un accord a pu être trouvé et des plantes orneront bientôt les trottoirs élargis... un peu de verdure qui rendra la vie peut-être moins dure devant le café des psaumes.


posted par  glavalette le  dimanche, septembre 11, 2005  pour pariscool :  les photos de paris

5ème arrondissement - le pont de la tournelle



Alors que le comédien jaques Dufilho vient de décéder, l'histoire de ce pont fait penser très fort à son fameux sketch de la visite du château, dont la chapelle avait été entièrement, et plusieurs fois, détruite, brûlée et saccagée, mais que l'on visitait toujours. Le premier pont construit à cet endroit, ou du moins le premier dont on parle, le fut en bois, simple passerelle donc que les crues emportèrent bientôt. Le second, toujours en bois, fut emporté également quelques années plus tard, mais par les glaces cette fois. Comme on avait décidé de lotir l'île saint Louis et que rien ne peut arrêter un bon projet immobilier, un pont sérieux devenait indispensable pour permettre à ses nouveaux habitants de gagner le quai saint bernard. Ce fut un certain Christophe Marie qui le rebâtit, en pierre cette fois. Six arches furent nécessaires pour résister aux flots tumultueux. cela génait bien un peu la navigation fluviale, mais il résista mieux que ses précécesseurs, et il fallut attendre la crue de 1910 pour lui faire entendre raison. Le courant déchaîné lui infligea ce que les architectes nomment joliment des désordres. On dut le détruire en 1918 et on se résigna donc au béton. Les architectes, Pierre et Louis Guidetti, eureut le bon goût de le parer de pierres de taille et le sculpteur Paul landowski plaça sur son unique pile une statue de sainte geneviève. Depuis, la patronne de Paris veille sur les destinées du pont de la tournelle.


posted par  gLaurent le  mardi, septembre 06, 2005  pour pariscool :  les photos de paris

11ème arrondissement - 400 coups à la crêche de la rue jean Macé



Autogérée, la crêche des 400 coups de la rue Jean Macé accueille chaque jour les tout petits du quartier. Pour peupler leur univers, Zao, artiste urbain à l'univers peuplé d'animaux fantastiques et colorés, a orné la porte-vitrine d'une grenouille du plus bel effet. Le petit lutin, tout en bas est de tom-tom...


posted par  glavalette le  samedi, septembre 03, 2005  pour pariscool :  les photos de paris

12ème arrondissement - Les cariatides du commissariat



Ces statues sont au nombre de douze, et frisent le sommet d'un immeuble au dessus du commisariat à l'angle de la rue de rambouillet et de l'avenue daumesnil. Depuis la création de la promenade plantée qui emprunte l'ancien viaduc de la voie ferrée bastille saint-maur, on a une vue imprenable sur ces jeunes éphèbes au torse troué - dont on dit qu'ils sont la copie d'un modèle de Michel Ange - qui montent la garde avec dignité, comme les gardiens de la paix cinq étages en dessous. Une curiosité.


posted par  gLaurent le  jeudi, septembre 01, 2005  pour pariscool :  les photos de paris

 

Recevez par mail les mises à jour
du site



PHOTOTHEQUE : LES PHOTOS

nouveautés
arrondissements
quartiers
monuments
portraits
toits
boutiques et vitrines

Toutes les photos

CHERCHER : 

? Chercher une photo ?  

QUI SOMMES-NOUS?

l'équipe de Pariscool
Contacts

LIENS

  Référencé par
Poivrons Jaunes

Photos aériennes de paris
Pariskypictures

 

 

  

ARCHIVES : MOIS PAR MOIS

  • Aujourd'hui