1er arrondissement – Sous les jupes du Pont des Arts

010043 - Sous les jupes du pont des Arts

 

Dès que le soleil pointe le bout de son nez, promeneurs et amoureux se précipitent sur le pont des Arts et rien ne semble pouvoir stopper leur enthousiasme, comme en témoignent les nombreux petits cadenas d’amour qui le décorent et que la Mairie de Paris semble avoir décidé, de guerre lasse, de ne plus enlever. Il faut dire que le soir, quand le soleil éclaire par dessous le tablier du pont et dessine en ombres chinoises les promeneurs enlacés, quelle jolie fille pourrait en vouloir au vent fripon de s’en prendre à son jupon?

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

3ème arrondissement – Le petit chien du Café Le Temple

Tout peut arriver dans cette brasserie corse, où le décor du carrelage semble avoir été posé pour s’assortir aux taches et aux rayures des banquettes et des murs. Et même le petit chien ne savait plus très bien s’il devait aboyer pour affirmer son autorité ou se réfugier derrière les jambes de sa maîtresse. N’importe, l’endroit est délicieux et insolite, et la cuisine fameuse.

Le café Le temple, 87 rue de Turbigo Paris 3ème.

Rien que le site vaut le détour (Attention, baissez le son si vous vous connectez du bureau…)

Et petit rappel pour les étourdis: l’exposition Mémoire de Zinc, vernissage le vendredi 24 mars et exposition jusqu’au 7 mai à la galerie Marges, 3 rue Jules Vallès Paris.

© gérard Lavalette pour ParisCool, les photos de Paris

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

5ème arrondissement – Le Jubé de Saint Etienne du Mont

Les touristes comme les parisiens lèvent le nez en passant devant le Panthéon, oubliant de jeter un oeil à une merveille d’église, nichée sur le côté gauche, place Sainte Geneviève : Saint Etienne du Mont. Rien que le jubé mériterait votre visite, dentelle de pierre qui sépare le choeur de la nef de ses volutes et lance deux escaliers admirables autour des deux piliers latéraux. On doit ce jubé à un certain Biart le Père auquel je tenais à rendre hommage et qui édifia cette merveille vers 1545.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

LouiseBrooks theme byThemocracy