Pariscool - Photos de Paris - Paris en photos par arrondissements et quartiers

 

[Les 10 dernières photos]
[
Toutes les Photos] [Arrondissements] [Quartiers] [Portraits] [Toits] [Boutiques] [Monuments] [Ponts de Paris]

[Acheter une photo] [Rechercher une photo  ]

ParisCool, la photothèque de Paris - photos de Paris - Pictures of Paris
[ diaporama : 2 5 10 secondes par image ]
040031_paris_atlantes_quai_celestins 040029-paris-ile-saint-louis-quai-orlans
 
040030_paris_chevaux_de_bois_place_hotel_de_ville.jpg
Paris - 4ème arrondissement
Chevaux de bois place de l'Hôtel de Ville

A l'origine, les manèges étaient des endroits clos où on entraînait les chevaux et, accessoirement, les cavaliers. Clos pour empécher l'animal de prendre la poudre d'escampette, souvent rectangulaires pour permettre au cheval de prendre un peu d'élan, indispensable dans les figures de saut. Ils deviennent ronds pour les exercices de longe, quand l'homme se tient au centre et fait évoluer l'animal autour de lui, à main droite ou à main gauche. La longe est d'ailleurs appelée longe à tourner.

Tous nos petits cavaliers ont aussi en mémoire les interminables exercices de pas et de trot, avec le moniteur, campé au centre de la ronde, hurlant, c'est la coutume, pour stimuler les chevaux endormis et les enfants terrorisés. Mais on finit par aimer cet exercice quand on comprend qu'il permet un jour de s'élancer au dehors avec la prétention de mener son cheval et non l'inverse.

Le manège forain vit le jour au dix-neuvième siècle et les chevaux y ont toujours tenu la vedette, même si calèches, autos et même avions ont depuis envahi leurs plateaux circulaires, mus par un savant système d'engrenage. On les appelle alors des carrousels, ce qui nous renvoie aux spectacles équestres, toujours, venus d'Italie au début du dix-septième siècle, et qui eurent la bonne idée de remplacer nos traditionnels tournois très meurtriers. Plus de jeux de lances, donc, mais de la virtuosité et de beaux costumes.

De la virtuosité, il en fallait aussi sur certains manèges, devenus rares aujourd'hui, quand on pouvait gagner des tours gratuits en enfilant sa baguette, telle une lance, dans des anneaux de métal. Avec quelle excitation on attendait de repasser devant la cible pour tenter sa chance. Seuls les chevaux du cercle extèrieur permettaient de participer à ce jeu mais à six ans, on peut aussi faire preuve d'une patience et d'un entêtement sans limite. C'est l'âge où le monde vous appartient, pas vrai?

Bookmark and Share

référence de la photo :

040030_paris_chevaux_de_bois_place_hotel_de_ville.jpg

auteur : gérard Lavalette
le : Lundi 21 Avril 2008
mots-clefs : 4ème,quatrième,arrondissement,75004
vu : 56784 fois

 

Abonnez-vous au flux