[Les 10 dernières photos]
[Toutes les Photos] [Arrondissements] [Quartiers] [Portraits] [Toits] [Boutiques] [Monuments]

[Acheter une photo]  [Rechercher une photo  ]

 

 

Paris la Nuit – Roger Schall – Galerie Argentic du 4 septembre AU 11 octobre 2015

Gare de Lyon - Roger Schall -1935 - Courtesy galerie Argentic

Gare de Lyon – Roger Schall -1935 – Courtesy galerie Argentic

 

Rue Saint-Julien Le Pauvre - Roger Schall -1935 - Courtesy galerie Argentic

Rue Saint-Julien Le Pauvre – Roger Schall -1935 – Courtesy galerie Argentic

 

Cette exposition des photos de Roger Schall est l’occasion de dĂ©couvrir la galerie Argentic. NichĂ©e Ă  Mouffetard rue Daubenton, elle s’attache Ă  prĂ©senter la photographie humaniste plus que jamais nĂ©cessaire en ces temps incertains oĂč la photo elle-mĂȘme semble perdre sa spĂ©cificitĂ© par son extrĂȘme diffusion. Mais il faut rester optimiste, aujourd’hui tout le monde ou presque sait Ă©crire, possĂšde pour ce faire papier, crayon, tablette, que sais-je, sans que cela ait tuĂ© l’art d’Ă©crire. Gageons qu’il en sera de mĂȘme de la photographie.

Mais revenons Ă  notre exposition : Paris la Nuit

Roger Schall (1904-1995) photographie la nuit parisienne de maniĂšre solitaire. Des lumiĂšres et des
personnages nocturnes qu’il capture, surgit une autre ville, insolite et inconnue. Au fil de
ses longues dĂ©ambulations, il rend visible l’invisible, dĂ©peint ces scĂšnes de la vie nocturne,
les décors de la ville et les Parisiens.
Il transforme la rigueur classique de l’architecture en tableaux intimes oĂč se fixent les
silhouettes fugitives et les regards. Transparaissent alors de ces photographies une
dynamique résolument humaniste de Paris, comme un souffle vital, un mouvement porteur.
Roger Schall s’intĂ©resse tout autant aux rues oubliĂ©es qu’aux sites emblĂ©matiques et fait
dialoguer les espaces cachés, sombres et énigmatiques, avec la grandeur et les lumiÚres
Ă©lectriques des larges boulevards, des enseignes et des monuments.

 

Les Poulbots - Roger Schall -  1935 - Courtesy Galerie Argentic

Les Poulbots – Roger Schall –  1935 – Courtesy Galerie Argentic
 

Ainsi, des ĂȘtres anonymes apparaissaient-ils en premier plan d’un clichĂ© qui Ă©loigne alors
de notre attention la Basilique du Sacré-Coeur, pourtant baignée de lumiÚre. Les pavés
humides et les fenĂȘtres lumineuses de la rue Saint-Julien Le Pauvre rĂ©vĂšlent la solitude
d’un homme et de son chien. De mĂȘme, une ruelle dĂ©serte et aujourd’hui disparue sous le
bĂ©ton guide notre regard jusqu’à la haute Horloge de la Gare de Lyon.

 

INFORMATIONS PRATIQUES
PARIS LA NUIT ‱ ROGER SCHALL
EXPOSITION DU 4 SEPTEMBRE AU 11 OCTOBRE 2015
vernissage jeudi 3 septembre 19h – 22h
GALERIE ARGENTIC
43 Rue Daubenton – 75005 Paris
www.argentic.fr
Galerie ouverte du mardi au samedi de 15h Ă  19h
AccĂšs : MĂ©tro Censier-Daubenton – Ligne 7

Lartigue – La Vie en Couleurs Ă  la Mep jusqu’au 23 aoĂ»t 2015

Florette dans la Morgan. Provence, mai 1954  Sylvana Empain. Juan-les-Pins, août 1961.

Florette. Vence, mai 1954.   Florette à la plage du Carlton. Cannes, juillet 1956.  Les mains de Florette Brie le Néflier, juin 1961  Ascoli Piceno, 1958.

 

Je ne rĂ©siste pas Ă  la tentation de  publier ici le communiquĂ© de presse qui accompagne cette exposition de Lartigue Ă  la Maison EuropĂ©enne de la Photographie. Ce photographe a cet Ă©trange pouvoir de vous rendre heureux. Et la dĂ©cision de s’attarder sur ces photos couleur, la part a priori la moins connue de son oeuvre, se rĂ©vĂšle un choix trĂšs judicieux. En ces temps troublĂ©s, un peu d’Ă©lĂ©gance colorĂ©e nous fera Ă  tous le plus grand bien.

 

Extrait du communiqué de presse:

« L’exposition “Lartigue, la vie en couleurs“, prĂ©sentĂ©e Ă  la Maison EuropĂ©enne de la Photographie du 24 juin au 23 aoĂ»t 2015, dĂ©voile un pan inĂ©dit de son Ɠuvre. Bien que la couleur reprĂ©sente plus d’un tiers de la totalitĂ© de ses clichĂ©s, celle-ci n’a jamais Ă©tĂ© montrĂ©e ou exposĂ©e en tant que telle. Il s’agit d’une rĂ©elle dĂ©couverte pour le public, non seulement parce que les photos prĂ©sentĂ©es le sont pour la premiĂšre fois ou presque mais aussi parce qu’elles rĂ©vĂšlent un Lartigue inconnu et surprenant.

Lartigue a pratiqué la couleur à deux périodes de sa vie.

De 1912 Ă  1927 : Les autochromes

Ils sont rares et prĂ©cieux. Une trentaine sur les 87 conservĂ©s Ă  la Donation Lartigue sont montrĂ©s dans l’exposition.
Avec l’enthousiasme de la jeunesse (il a 18 ans) et une fascination pour les “nouvelles technologies”, Lartigue expĂ©rimente le procĂ©dĂ© autochrome, technique rĂ©cemment commercialisĂ©e par les frĂšres LumiĂšre. Les plaques de verre de format 6×13, stĂ©rĂ©oscopiques qu’il utilise permettent de voir en relief et supposent des perspectives choisies. La couleur, le mouvement et le relief sont autant de maniĂšres d’attraper l’insaisissable et la vie. Cependant la lourdeur de l’équipement et la lenteur du temps de pose l’amĂšnent Ă  dĂ©laisser cette technique et donc la couleur.

À partir de 1949 : le film couleur

AprĂšs vingt ans de photographie en noir et blanc, Lartigue s’intĂ©resse de nouveau Ă  la couleur. Avec son Rolleiflex, il privilĂ©gie le format carrĂ© jusque dans les annĂ©es soixante-dix tout en pratiquant avec son Leica le format 24×36.
Toujours fidĂšle Ă  lui-mĂȘme, il continue Ă  documenter sa vie, Ă  enregistrer les moments qui lui sont chers : “Je suis empailleur des choses que la vie m’offre en passant“ (journal manuscrit, Paris, 1968). Par exemple, heureux avec sa jeune Ă©pouse Florette, il photographie Florette. Ses photographies sont si bien composĂ©es qu’on pourrait les croire mises en scĂšne ou retouchĂ©es, en un mot fabriquĂ©es alors qu’elles sont toujours le fruit de la spontanĂ©itĂ© et le miroir des plaisirs qu’il prend dans la vie. Pour ce photographe instinctif, la couleur cĂ©lĂšbre la joie, la sensualitĂ© et se prĂȘte, mieux que tout, Ă  la cĂ©lĂ©bration du printemps, des saisons, du ciel et de la beautĂ© sous toutes ses formes sensibles.

Qu’il ait Ă©tĂ© jeune ou ĂągĂ©, Lartigue a toujours eu l’esprit juvĂ©nile. Rares sont ceux qui conservent leur vie durant une fraĂźcheur enfantine, une curiositĂ© et un Ă©merveillement comparables. “Lartigue n’a pas vieilli d’une heure depuis sa premiĂšre photo” Ă©crit RenĂ© Barjavel en avril 1972. Est-ce cela qui explique la modernitĂ© Ă©vidente de ses photographies ? Une modernitĂ© – faut-il le prĂ©ciser – que la couleur exacerbe au point de lui donner une sensibilitĂ© quasi contemporaine. Preuve supplĂ©mentaire, si elles datent bien des annĂ©es 1950 ou 1960, ses images ne sont jamais nostalgiques pour autant. Leur Ă©nergie n’est pas celle du passĂ© et Lartigue est dĂ©finitivement une crĂ©ature du futur. »

Les photos retenues l’ont Ă©tĂ© Ă  partir  «  des choix de Lartigue lui-mĂȘme. Les albums qu’il a rĂ©alisĂ©s au fil des ans, permettent d’en garder la trace. Quelques pages seront d’ailleurs exposĂ©es.

Comme il n’existe pas de tirages couleurs de l’époque, exceptĂ© ceux que Lartigue a collĂ©s dans ses albums, les Ă©preuves de l’exposition sont des tirages pigmentaires faits Ă  partir des positifs originaux. »

Exposition jusqu’au 23 aoĂ»t 2015

 

Maison Européenne de la Photographie
5/7 rue de Fourcy, 75004 Paris
01 44 78 75 00 – www.mep-fr.org
M° Saint-Paul (ligne 1) ou Pont-Marie (ligne 7)
Ouvert du mercredi au dimanche de 11h Ă  20h
Accùs à la billetterie jusqu’à 19h30
Fermé lundi, mardi et jours fériés
Entrée gratuite le mercredi de 17h à 20h

Route 66 – sur le Sante Fe Rail Trail

image

Rien de plus agrĂ©able que de conjuguer les plaisirs du train avec ceux de la voiture…
Plus sĂ©rieusement, cette voiture spĂ©ciale est utilisĂ©e pour contrĂŽler les voies et le ballast, le Santa Fe Rail Trail Ă©tant empruntĂ© chaque jour par d’immenses trains de marchandises de plusieurs dizaines de wagons et tirĂ©s par trois ou quatre locomotives.

Today’s picture – La fille dans le mĂ©tro

La fille dans le métro

La fille dans le mĂ©tro…  tellement absorbĂ©e que j’aurais pu m’approcher encore pour cette photo volĂ©e.

Invitation : De Paris à Montmartre – Expo jusqu’au 17 sept 2015

De Paris Ă  Montmartre - Bretonneau - 17 juin au 17 sept 2015

Et parce qu’il n’y a aucune raison que vous ne puissiez pas profiter du vernissage campagnard et en musique, l’invitation: je vous soigne, non? Normal, tout ceci se passe dans la splendide rue intĂ©rieure de l’hĂŽpital Bretonneau, 23 rue Joseph de Maistre Paris 18e

invitation

. Le vernissage le mercredi 17 juin de 18 Ă  21 heures
. L’exposition jusqu’au 17 septembre
. Le thĂšme : de Paris Ă  Montmartre, pour se souvenir que Montmartre fut longtemps un village et qu’il fallut attendre 1860 pour son rattachement Ă  paris avec la crĂ©ation du 18Ăšme arrondissement.
. Le lieu : La magnifique rue intĂ©rieure de l’HĂŽpital Bretonneau – 23 rue Joseph de Maistre Paris 18e
MĂ©tro : Ligne 13, station Guy MĂŽquet – Ligne 12, station Lamarck-Caulaincourt – Bus 95, arrĂȘt Place Jacques Froment

. 24 artistes: peintres, sculpteurs, photographes…
Majid AGHILI / Thierry BAILLY / Christine BOIVIN / Marie-France BRUNEL / Louis BOURJAC / Mateus A. DELGADO / Olivier DRUNAT / Monique FABRE / Marie Christine GERARD / Linda GENEST / Brigitte GUEYRAUD / Christos KARAMISARIS / GĂ©rard LAURENT / Valerio LEONI / GĂ©rard MATHEY / Slobodan et Vladimir PESKIREVIC / CĂ©cile ROUCHEYROLLE / Philippe SYLVESTRE / Misia SPIEWAK / TANGUY / Sophie TAIS / Amer YOUSSOF / Peter WINFIELD

Today’s picture – passage des Abbesses

Les escaliers du passage des abbesses

Today’s picture – Route 66 – Chicago

Chicago

Today’s picture – Route 66 – Chicago

_DSC2794_d10_b&w

Today’s picture : Les pĂȘcheurs

Trop d’eau pour une bonne pĂȘche? Peut-ĂȘtre…

 

Les pĂȘcheurs - Arbois

Arnaud Vareille « RĂȘves DansĂ©s » – Arles, Palais de l’ArchevĂȘchĂ© – 7/15 mai 2015

Le printemps est bien lĂ  et mĂȘme bientĂŽt l’Ă©tĂ©, alors quoi de plus naturel que d’aller admirer quelques photos de nu.

J’ai choisi, dans le cadre du 15Ăšme festival europĂ©en de la photo de nu qui se tient Ă  Arles du 7 au 15 mai 2015, le travail de Arnaud Vareille.

 

SĂ©rie « RĂȘves dansĂ©s » © Arnaud Vareille

 

« InfluencĂ© par Yves KLEIN, qui utilisait le corps des femmes comme pinceaux vivants dans ses sĂ©ries AnthropomĂ©tries et par Jackson POLLOCK ambassadeur de «l’Action Painting», j’ai voulu ĂȘtre Ă  la croisĂ©e de ces dĂ©marches en laissant les mouvements de danse s’inscrire dans l’image.
PrĂȘle MAINFROY, avec qui j’ai travaillĂ© sur cette sĂ©rie, a dansĂ© devant mon objectif, nue. Elle m’a offert sa grĂące et son talent, dans une dĂ©marche gĂ©nĂ©reuse autant orientĂ©e vers la rĂ©alisation d’images que vers une performance “dansistique” contemporaine.
Nous avons dansĂ© ensemble, PrĂȘle avec son corps et moi avec mon appareil photo !
GrĂące Ă  une technique particuliĂšre de mouvements combinĂ©s nous avons peint l’image en couleur avec son corps dansant.
Le bleu de KLEIN a laissĂ© place Ă  la puretĂ© du blanc qui permet de fondre le corps en mouvement avec le fond, comme une vision furtive d’un moment magique.
Une exploration des frontiĂšres entre l’image fixe et animĂ©e.
 » (Arnaud Vareille)

Arnaud Vareille
Palais de l’ArchevĂȘchĂ©
Place de la RĂ©publique 13200 ARLES
Tous les jours 10h-13h et 14h-19h

Bagheera
 Mise en Seine

Une petite sĂ©rie que j’aime,  avec Bagheera Poulin photographiĂ©e dans des dĂ©cors repĂ©rĂ©s et choisis pour elle, les quais, l’Ăźle Saint Louis, Notre Dame de Paris. Ces lieux lui vont bien, non?

 

01 - Bagheera ...mise en Seine

02 - Bagheera ...mise en Seine

03 - Bagheera ...mise en Seine

04 - Bagheera ...mise en Seine

05 - Bagheera ...mise en Seine

06 - Bagheera ...mise en Seine

07 - Bagheera ...mise en Seine

08 - Bagheera ...mise en Seine

09 - Bagheera ...mise en Seine

10 - Bagheera ...mise en Seine

11 - Bagheera ...mise en Seine

12 - Bagheera ...mise en Seine

 

 

Galerie Argentic : La fabrique des icĂŽnes – la Photo de presse retouchĂ©e entre 1910 et 1970 jusqu’au 20 juin 2015

la fabrique des icones - photo de presse retouchee 1910-1970 - 3 avril-20 juin 2015

La galerie Argentic présentera du 3 avril au 20 juin 8018, des photographies de
presse retouchées à la main, issues de la collection du réalisateur Reynal Pellicer.

Fruit de plusieurs années de recherche, la collection de Raynal Pellicer rassemble unecentaine de photographies toutes choisies pour leur rareté et quautés esthétiques. Cet ensemble unique en son genre a été montré en 2013 lors des Rencontres Photographie à
Arles sous le titre Version Originale oĂč l’exposition a connu un vĂ©ritable succĂšs et a donnĂ© naissance Ă  un ouvrage du mĂȘme nom Ă©ditĂ© aux Editions de La MartiniĂšre.

L’exposition Ă  La Galerie Argentic proposera un focus sur une trentaine d‘oeuvres emblĂ©matiques dont les protagonistes ne manqueront pas d’évoquer souvenirs et rĂ©miniscences cinĂ©matographiques aux visiteurs.

Cette exposition, La fabrique des icĂŽnes repose sur l’idĂ©e mĂȘme de ce que peut ĂȘtre une image. D‘une simplicitĂ© apparente au prĂ©alable, elle nous montre comment un portrait, une scĂšne de film peuvent ĂȘtre recadrĂ©s, dĂ©coupĂ©s, peints, retournĂ©s pour finalement
devenir une autre image ou seule la personne demeure, mais plus juste, plus belle, plus photogénique.

La fabrique des icones - photo de presse retouchee 1910-1970 - 3 avril-20 juin 2015 Ă  la galerie Argentic- Tala Birell

La fabrique des icones - photo de presse retouchee 1910-1970 - 3 avril-20 juin 2015 Ă  la galerie Argentic-  Robert Stack

 

 

 

Exposition du 3 avril au 20 juin 2015

Du mardi au samedi / de 15h Ă  19h

Galerie Argentic
43 rue d’Aubenton Paris 5Ăšme
www.argentic.fr

 

Paris Magnum à l’Hîtel de Ville jusqu’au 28 mars 2015

Paris Magnum hotel de ville Paris to 28 mars 2015

 

C’est une magnifique exposition, Ă  l’image de celles organisĂ©es Ă  l’HĂŽtel de Ville de Paris et qui rĂ©gulĂšrement prĂ©sente .  L’occasion de (re)dĂ©couvrir les grands photographes de l’agence de presse Magnum, fondĂ©e en 1947 par Henri Cartier-Bresson, Robert Capa, George Rodger et David « Chim » Seymour, bien sĂ»r, et de nombreux photographes qui ont travaillĂ© pour elle jusqu’Ă  aujourd’hui. Car magnum n’est pas tout Ă  fait une agence comme les autres et on n’en devient membre qu’aprĂšs une longe pĂ©riode d’observation. La rigueur, la qualitĂ©, le regard sont au menu et pour nous un rĂ©gal.

RĂ©parties par grandes Ă©poques, depuis les annĂ©es du front populaire avec les futurs fondateurs de l’agence, puis  l’aprĂšs guerre, mai 68, les annĂ©es 70-80, jusqu’Ă  aujourd’hui,  les photos sagement alignĂ©es tĂ©moignent autant des grands Ă©vĂ©nements que de l’air du temps. On ne boudera pas notre plaisir.

Il me semble que la meilleure heure pour ceux qui pourront se libĂ©rer est de de prĂ©senter Ă  l’ouverture, Ă  10 heures. La queue est encore raisonnable et, Ă  l’ouverture des portes, vous pourrez admirer les photos sans bousculade.

L’exposition Paris Magnum,
HĂŽtel de Ville de Paris, salle Saint Jean

Tous les jours sauf dimanche et jours fériés de 10 à 18h30e
Entrée gratuite

Jusqu’au 28 mars 2015

Today’s picture : Pont de Sully

Ciel d’hiver pont de Sully

Ciel d’hiver pont de Sully

Inoubliable Marylin Galerie de l’Instant jusqu’au 25 fĂ©vrier 2015

Inoubliable Marylin à la galerie de l'Instant jusqu'au 25 février 2015

 

Je sais qu’il y a des passionnĂ©s de Marylin, je le sais d’autant mieux que j’en suis un. Alors pour eux, ne ratez pas l’occasion de retrouver cette icĂŽne dont la vie complexe et le destin n’ont pas fini d’alimenter notre imaginaire. Le choix des photos est tout Ă  fait remarquable.

 

 

 

Marilyn Monroe par Bert Stern,1962 © BERT STERN, courtesy Galerie de l’Instant, Paris

Marilyn Monroe par Bert Stern,1962 © BERT STERN, courtesy Galerie de l’Instant, Paris

 

 

Inounbliable Marylin -  galerie de l'Instant

 

Beaucoup de jeunes femmes pour admirer les photos de Marylin. Le mystĂšre demeure et fascine toujours…

La galerie de l’Instant
Exposition du 12 décembre au 25 février 2015
Vernissage le 11 décembre
La galerie photo est ouverte du mardi au samedi de 11h Ă  19 h et le dimanche de 14h30 Ă  18h30

Ouverture exceptionnelle tous les lundis de décembre de 14h à 19h

 

 

Recevez par mail les mises à jour du site



ACTUALITES PHOTO

  • . Paris la Nuit – Roger Schall – Galerie Argentic du 4 septembre AU 11 octobre 2015
  • . Lartigue – La Vie en Couleurs Ă  la Mep jusqu’au 23 aoĂ»t 2015
  • . Route 66 – sur le Sante Fe Rail Trail
  • . Today’s picture – La fille dans le mĂ©tro
  • . Invitation : De Paris Ă  Montmartre – Expo jusqu’au 17 sept 2015
  • . Today’s picture – passage des Abbesses
  • . Today’s picture – Route 66 – Chicago
  • . Today’s picture – Route 66 – Chicago
  • . Today’s picture : Les pĂȘcheurs
  • . Arnaud Vareille « RĂȘves DansĂ©s » – Arles, Palais de l’ArchevĂȘchĂ© – 7/15 mai 2015
  • . Bagheera
 Mise en Seine
  • . Galerie Argentic : La fabrique des icĂŽnes – la Photo de presse retouchĂ©e entre 1910 et 1970 jusqu’au 20 juin 2015
  • . Paris Magnum Ă  l’HĂŽtel de Ville jusqu’au 28 mars 2015
  • . Today’s picture : Pont de Sully
  • . Inoubliable Marylin Galerie de l’Instant jusqu’au 25 fĂ©vrier 2015
  • PHOTOTHEQUE : LES PHOTOS

    nouveautés
    arrondissements
    quartiers
    monuments
    portraits
    toits
    boutiques et vitrines

    Toutes les photos

    ParisCool en anglais

    CHERCHER : 

    ? Chercher une photo ?