10ème arrondissement – la Gare de l’Est rue d’Alsace (2004)

10ème arrondissement - la Gare de l'Est rue d'Alsace (2004)

La gare de l’est est emballée, non pas par Christo mais par les bâches des entreprises qui procèdent à sa rénovation. Il nous reste les superbes toits de zinc pour rêver un peu à ce lieu magique. La gare de l’est gardera toujours un petit quelque chose que les autres n’ont pas, la guerre de 14-18 sans doute et son départ au front, fleur au fusil, qui aura marqué les esprits. La photo est prise depuis la rue d’Alsace, c’est dire la charge symbolique, du haut des marches d’un très curieux escalier qui n’est pas sans rappeler, en plus petit je vous l’accorde, le fameux escalier au pied de Trinita dei Monti à Rome. (2004)

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

10ème arrondissement – Sans domicile fixe quai de Valmy (2004)

10ème arrondissement - Sans domicile fixe quai de Valmy (2004)

Il passe comme une ombre, toute sa fortune dans un sac ou, luxe suprême, dans un caddie. Et quand l’ombre s’étend sur le canal saint martin, même sa propre silhouette se fond un peu plus dans la nuit du quai de valmy… Derrière, un distributeur pas du tout automatique de billets le nargue, lui qui a depuis longtemps perdu le savoir faire de cet automatisme là . Bientôt, le froid et de larges rasades de mauvais vin auront raison de sa peur et de ses insomnies pour une pause salutaire sous un porche, au creux d’un réduit ou sous un carton…

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

10ème arrondissement – Goooooal Pointe Poulmarch

10ème arrondissement - Goooooal Pointe Poulmarch

 

Ce fut un fameux tir et il claqua sèchement sur le mur célèbre de la petite place qui fait l’angle de la rue Jean Poulmarch et du quai de Valmy. Ce grand mur pignon sert de toile géante aux artistes de rue qui s’y relaient en bon ordre, tandis que les enfants de l’école voisine viennent, sur ce petit triangle de bitume aujourd’hui encore épargné par le mobilier urbain estampillé, disputer des parties acharnées de foot. De vagues projets de parc à vélo ou de plantations avaient bien été évoqués un temps, mais les espaces urbains en liberté méritent, comme les espèces menacées, qu’on les préserve. Et par miracle, aucun panneau publicitaire n’a encore eu raison de ce mur. Un miracle!

gérard Lavalette pour ParisCool, les photos de Paris