add_theme_support( 'post-thumbnails' ); portrait – ParisCool

18ème arrondissement – Claude s’en roule une place des Abbesses

Claude Vasseur se roule une cigarette place des abbesses 75018

Claude est un vieux montmartrois et un amoureux inconditionnel des Abbesses et vous le croiserez certainement sur la place, la casquette crânement posée sur la tête, plus poulbot que nature. Et quand il évoque quelques souvenirs et s’en roule une petite, ce sont des images chères à  notre coeur qu’il fait surgir. (texte et photo 2009)
© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

18ème arrondissement – L’heure de l’apéro au Colibri (2008)

18ème arrondissement - L'heure de l'apéro au Colibri (2008)

Il y a comme ça des rues encore préservées, avec leur petit café-restaurant typique à  la terrasse accueillante, où il fait bon s’asseoir pour bavarder un peu et échanger des nouvelles. Le Colibri, rue Véron, partage avec quelques autres bonnes adresses, cet avantage inestimable : sembler se tenir à  l’écart de la presse et de la frénésie. Il sert de lieu de rendez-vous aux anciens du quartier, jeunes et moins jeunes. Mais je vous rassure, Jean Georges, plus connu sous le pseudonyme affectueux de Toutoune, et Antoine me l’ont confirmé, seules la gentillesse et la discrétion servent ici de passeport pour être bien accueilli…

Antoine, sur cette photo, regardait par terre. Pressentiment? Il nous a quittés le 27 juin 2008 et a été inhumé au cimetière de Pantin le 8 juillet. Ses amis lui ont rendu l’hommage qu’il fallait, à la hauteur de sa gentillesse qui était immense.
Adieu, l’Antoine, on t’aimait bien, tu sais… (article original publié en 2008)

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

4ème arrondissement – Gérard de Saint-Martin

4ème arrondissement - Gérard de Saint Martin

Comme souvent, mes pas m’avaient conduit rue Saint Martin, au coin de la rue Pernelle. C’est là que celui qu’on nommait affectueusement Gérard de Saint Martin habitait, dans une petite boite en bois accrochée aux grilles d’un parking . Je lui apportais du tabac gris, d’autres fois des madeleines qu’il émiettait pour les oiseaux qui avaient pris l’habitude de venir nombreux devant son petit logis de fortune. Il est mort début 2008. La boite a disparu et ce furent les motos qui prirent sans vergogne sa place laissée vacante. Depuis et cela lui aurait fait plaisir, l’endroit est occupé par un container de récupération de vêtements usagés. Sois heureux où que tu sois, Gérard, toi qui craignais tant les extra-terrestres, tout le monde t’aimait, tout le monde aimait ton sourire et ta gentillesse. Ce soir là  je n’étais pas le seul à être triste.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

1er arrondissement – Le mendiant de la rue du Louvre

Le mendiant de la rue du Louvre

 

Je ne connais pas son nom. Il passait lentement, rue du Louvre, entre les tables de la terrasse, profitant de l’absence complice du garçon de café, quand je lui ai demandé s’il accepterait de poser pour un portrait. Il me sourit, sortit un peigne de son manteau plein de peluches et, lentement, démêla les boucles de sa barbe ondulante. Il y avait tant de fierté dans son regard.

 

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

14ème arrondissement – Léo, le libraire de la rue Boulard

140005 - Léo, le libraire de la rue Boulard - photo gérard Lavalette

 

C’est une librairie où les livres ont toute leur place et même toute la place. Entre les piles d’ouvrages qui s’élèvent en d’improbables empilages, Léo va et vient comme si de rien n’était, toujours un conseil et un sourire aux lèvres qui lui vient quand il a réussi à se faufiler entre ces colonnes instables qui semblent soutenir son plafond.

Librairie Alias, 21 rue Boulard Paris 14

© gérard Lavalette pour ParisCool, les photos de Paris