4ème arrondissement – Les pêcheurs à  la ligne du quai d’Orléans

 

4ème arrondissement – Les pêcheurs à  la ligne du quai d’Orléans

La pêche à  la ligne, vieille tradition parisienne, est aussi parfois un moment de répit pour les poissons et l’occasion pour les pêcheurs de disserter sur le temps, le niveau du fleuve, la pureté de ses eaux et toute autre sujet qu’il est si agréable d’aborder avec de vieux amis. Et tant pis si on ne se préoccupe plus guère de la ligne, jetée d’un côté, tandis qu’on regarde rêveusement de l’autre…

 
© gérard Laurent 2008 -pour ParisCool, les photos de Paris

18ème arrondissement – En décapotable devant la Maison Rose

 
18ème arrondissement – En décapotable devant la Maison Rose (2008)

Quel plaisir ce matin là  de voir quelques vieilles voitures escalader en ahanant les rues pentues de Montmartre et passer fièrement rue de l’Abreuvoir devant la Maison Rose, établissement peint mille fois depuis le fameux tableau d’Utrillo

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

13ème arrondissement – Jeux d’ombre rue Berbier du Mets

13ème arrondissement - Jeux d'ombre rue Berbier du Mets

A deux pas de la prestigieuse manufacture des Gobelins, la rue Berbier du Mets, ancienne ruelle des Gobelins, aligne sagement les façades magnifiques d’un des côtés du Château de la Reine Blanche, auquel on accède par la rue Geffroy. La rue a été tracée sur le lit enfoui de la Bièvre. Ici les réverbères sont plus hauts, plus élancés, les murs osent des crépis qu’aucune peinture ne viendra recouvrir et les pierres qui marquent les angles s’arrondissent pour mieux vous laisser passer. Le petit chien m’avait bien repéré et me fixait d’un oeil mi curieux, mi goguenard en suivant sa maîtresse. C’était un bien beau matin, plein de taches de lumière et d’ombres profondes et fraîches.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

1er arrondissement – Féline en vitrine passage de Beaujolais

 


Minuscule passage entre la rue de Richelieu et la rue de Beaujolais, le passage de Beaujolais offre au promeneur les reflets imprévus de ses vitrines, dissimulées dans l’ombre comme cette boutique de lingerie dont la propriétaire habillait et deshabillait son mannequin fétiche au réalisme inquiétant et séducteur. J’ai bien peur que la boutique ait disparu sous les coups de boutoir d’une rentabilité fuyante… (2008)

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

12ème arrondissement – La grande verrière du faubourg Saint Antoine


C’est au 74 du faubourg Saint Antoine qu’on peut admirer cette magnifique verrière, témoin de la splendeur passée de ce haut lieu de l’activité du meuble. Au-dessus, une gigantesque cheminée qu’on aperçoit mieux depuis le passage Lhomme, se dresse fièrement vers le ciel. Verrière et cheminée sont inscrites à  l’inventaire des monuments historiques. (photo et commentaire 2006)

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

11ème arrondissement – Le Bistrot les Sans-Culotte de la rue de Lappe

Connue avant guerre pour ses très nombreux bals populaires, dont le Balajo reste un des plus célèbres et continue d’ailleurs à animer les soirées du quartier, la rue de Lappe, aux portes du faubourg Saint Antoine, était le lieu de détente des nombreux ouvriers du quartier et le lieu d’encanaillement des bourgeois, un peu comme Montmartre au début du siècle. Ruelles, bars, bals, mauvais garçons et prostituées faisaient l’attrait de ce coin de paris, réputé pour être le foyer de toutes les révolutions et autres mouvements populaires et revendicatifs. Aujoud’hui, les bars a tapas ont remplacé les petits cafés et les antiquaires pris la place des épiciers et autres Bof. Il reste encore quelques bistrots pour les nostalgiques, comme « Les Sans-Culottes » au 27, et une vie de quartier qui demeure étonnament chaleureuse. On se souvient du film de Cédric Klapisch, « Chacun Cherche son Chat » et de sa galerie de personnages attachants. Ils sont toujours là , un peu effrayés par l’évolution très rapide de leur quartier, mais fermement décidés à ne pas laisser les bourgeois leur voler leur vie de quartier. Ce n’est pas gagné. (2004)

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

8ème arrondissement – L’heure de tous d’Arman

8ème arrondissement - L'Heure de Tous d'Arman

Quel meilleur endroit que la cour du havre de la gare saint lazare pour cette magnifique sculpture d’Arman, intitulée « l’heure de tous »? On dit parfois qu’un train qui arrive à  l’heure ne fait pas les gros titres, mais avec cette oeuvre là , toutes les heures sont désormais propices pour n’importe quel voyage. il suffit de choisir la sienne… et de sauter dans le train!

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris
(photo 2004)

7ème arrondissement – Les Invalides

C’est à  Louis XIV que l’on doit l’église Saint-Louis-des-Invalides et son célèbre dôme sous lequel repose désormais Napoléon, empereur adulé pour les uns ou conquérant sanguinaire pour les autres. L’armée a fait de l’ensemble de l’hôtel son musée. Magnifiques canons dans la cour pour les amateurs.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris