add_theme_support( 'post-thumbnails' ); 16ème arrondissement – ParisCool

16ème arrondissement – Cinéma au clair de lune au Trocadéro

160008 - Cinéma au clair de Lune au Trocadéro

Tous les étés, le Forum des Images organise dans des lieux publics et emblématiques de Paris des séances de cinéma en plein air. Quel plaisir! Ce soir là bien sûr, il y avait Vacances à paris, le film de Blake Edwards, mais aussi le bonheur de ces séances bon enfant où chacun apporte son pique nique, sa chaise et son parapluie et, en attendant que la nuit tombe, commente gaiement avec son voisin le film qui sera projeté où l’approche sournoise de gros nuages qui pourraient bien gâter la fête. N’importe, la Tour Eiffel brillait de tous ses feux et L’Homme, une statue de Pierre Traverse plantée là en 1937, n’a même pas daigné se retourner pour jeter un regard à l’écran géant. Dommage. Tony Curtis faisant la cour à son lieutenant, blonde à souhait, à la terrasse d’un café de la Bourse transporté à Montmartre, valait plus qu’un coup d’oeil. Magique, vous dis-je!

Demandez le programme : Cinéma au Clair de Lune

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

16ème arrondissement – Une péniche au pied du pont d’Iéna

160007 - Une péniche au pied du pont d'Iéna

 

Juste à l’écart du flot incessant des touristes qui traversent le pont d’Iéna entre les jardins du Trocadéro et la Tour Eiffel, soit pour s’en approcher soit pour prendre du champ afin de mieux la contempler, certains ont choisi la tranquillité. Une péniche bien amarrée, un petit portail avec quelques plantes grimpantes et un spectacle garanti par un anneau sur le port Debilly qui court parallèlement à l’avenue de new York jusqu’au pont de l’Alma, et voilà un pied à terre, si l’on peut dire, qui en rendra jaloux plus d’un.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

16ème arrondissement – Le petit bruit de l’oeuf cassé sur un comptoir d’étain

160006 – Le petit bruit de l’oeuf cassé sur un comptoir d’étain

 

Il est terrible
le petit bruit de l’œuf dur cassé sur un comptoir d’étain
il est terrible ce bruit
quand il remue dans la mémoire de l’homme qui a faim
elle est terrible aussi la tête de l’homme
la tête de l’homme qui a faim
quand il se regarde à six heures du matin
dans la glâce du grand magasin
une tête couleur de poussière
ce n’est pas sa tête pourtant qu’il regarde
dans la vitrine de chez Potin
il s’en fout de sa tête l’homme
il n’y pense pas

Jacques Prévert

On ne voit plus d’oeufs durs sur les comptoirs des brasseries. La législation oblige à les conserver au réfrigérateur. On voit de plus en plus de miséreux qui errent au petit matin après une nuit dans la rue. Aucune circulaire n’oblige encore à les dissimuler à la vue des passants.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris