1er arrondissement – Crue de la Seine square du Vert Galant #1

1er arrondissement - Crue de la Seine square du Vert Galant #1

Les parisiens se souviendront de ce mois de janvier 2018. « On n’a jamais vu ça » disaient sans rire de nombreux observateurs « avisés », en oubliant au passage les dernières montées des eaux de 2016, 1982, 1955, sans remonter plus loin. Et les prévisionnistes, drôle de spécialité vous ne trouvez pas, nous menacent d’une augmentation sensible de la fréquence des crues dans les années qui viennent. De quoi décider les décideurs, drôle de nom aussi, à mettre en service un nouveau bassin-réservoir pour épauler ceux du Der, de l’Aube, d’Orient et de Pannecière qui amortissent les effets des fortes pluies sur les bassins en amont de Paris. Pas certain, tant la mémoire nous fait cruellement défaut dès que le péril est passé.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

1er arrondissement – Un petit tour chez les bouquinistes du quai de la Mégisserie

1er arrondissement - Un petit tour chez les bouquinistes du quai de la Mégisserie

Ils sont déclarés au Patrimoine Mondial de l’Unesco et restent une attraction très prisée tant des parisiens que des touristes. Bien sûr, les bouquinistes vendent aujourd’hui beaucoup de fausses gravures tirées à 3 centimes en Chine, mais on y dégotte encore le petit livre relié ou celui dont il faudra couper les pages et qui font encore la joie des bibliophiles amoureux de la chose. Et puis la Seine est si belle et il fait si bon flâner sur ses quais…

Le site d’un bouquiniste

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

1er arrondissement – Le quartier des Prêtres Saint Germain l’Auxerrois

Le quartier des Prêtres Saint Germain l'Auxerrois depuis la terrasse de la samaritaine

Cette photo des toits de Paris et du quartier de Saint Germain l’Auxerrois sur fond de pont des Arts et de Tour Eiffel est pour ceux qui n’ont pas connu l’extraordinaire petit belvédère qui surplombe les toits de l’immeuble de la Samaritaine et n’ont donc pas eu l’occasion d’admirer le spectacle qui y était offert gratuitement aux habitués, aux touristes et autres photographes. Le magasin est fermé, le belvédère inaccessible, alors que l’accès à la terrasse du Bazar de l’hôtel de Ville vient d’être interdite, et qu’il faut maintenant payer pour accéder aux galeries extérieures du musée Beaubourg… Je ne parle même pas du hold-up sur le paysage opéré par la Tour Montparnasse, qui en défigure l’aspect gratuitement et fait payer chèrement la contemplation de Paris du seul endroit d’où on ne la voit pas. Quand j’étais gamin, j’avais l’habitude de grimper tout en haut de la colonne de juillet, place de la Bastille. C’était libre et gratuit, à peine surveillé par un gardien débonnaire. Vous imaginez ça?

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris