18ème arrondissement – les toits enneigés de la butte montmartre

180048_les_toits_enneiges_de_la_butte_montmartre

La neige sur Paris n’est pas si fréquente. Alors quand elle tient sur les toits et que la lumière s’en mêle, le photographe grimpe quatre à quatre les escaliers de la butte en espérant qu’il arrivera à temps et que le ciel aura conservé cette teinte violette si fugitive.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

4ème rrondissement – Prendre le bus en marche pont Louis-Philippe


C’était vraiment un sport national que de courir après le bus et de monter à la volée sur la plateforme arrière. Il suffisait du concours du receveur ou d’un passager compatissant pour dégager la chaîne et le tour était joué. On pouvait alors tranquillement allumer sa cigarette et s’accouder à la rambarde pour admirer le paysage. Prendre le bus alors était un vrai plaisir et ni le froid ni la pluie ne décourageaient les acharnés. C’est le 29 qui a été le dernier des bus à plateforme avec un parcours de rêve qui passait devant l’Opéra et se faufilait dans le marais. Les amoureux du grand air et des balades dans Paris en sont aujourd’hui réduits à emprunter les véhicules à étages des lignes touristiques. On en connaît.


© gérard Lavalette pour ParisCool, les photos de Paris

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

18ème arrondissement – Petite pause sur les marches de la rue du calvaire

180047_paris_petite_pause_rue_du_calvaire

Le moindre rayon de soleil est l’occasion de se reposer un peu sur les paliers des escaliers qui prennent d’assaut la butte Montmartre. Il faut dire que le charme de ces rues pleines de marches résiste à tous les clichés. Et quand le soleil allonge l’ombre des réverbères et se joue du feuillage des plantes grimpantes sur les murs, le plaisir vous prend et vous incite à la contemplation.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

18ème arrondissement – Quand Marion est à l’accordéon place des Abbesses

180046_marion_du_groupe_sepia_place_des_abbesses

Quelle chance quand Marion pousse jusqu’aux Abbesses pour nous enchanter avec son accordéon. Derrière elle, les enfants crient sur le manège, les touristes essoufflés entrent et sortent du métro, en pestant contre les ascenseurs si souvent en panne, la vie quoi!

Sépia à suivre

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

5ème arrondissement – Petit guinche rue Mouffetard



La rue Mouffetard partage cette chance avec quelques autres, de prendre tous les prétextes pour sortir les chaises, inviter quelques musiciens et faire tourner les danseurs. Les mamies s’installent au premier rang et battent la mesure en rêvant au temps pas si éloigné où elles attendaient le coeur battant qu’on les invite pour un petit tour de piste…


© gérard Lavalette pour ParisCool, les photos de Paris

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

15ème arrondissement – Reflet du métro aérien à Dupleix

15e - Reflet du métro aérien à Dupleix

En grande partie aérienne, la ligne 6 alterne les quartiers populaires et bourgeois, et traverse deux fois la seine, au pont de Bercy et au pont Bir Hakeim. Cette vue est prise entre les stations Dupleix et la Motte Piquet Grenelle. La silhouette de ce viaduc métallique aux innombrables rivets, posé délicatement sur des futs crénelés, fait aujourd’hui partie de l’imagerie parisienne.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

15ème arrondissement – Les forgerons riveurs du pont de Bir-Hakeim

15005 - les forgerons du pont de Bir Hakeim

C’est pour l’exposition universelle de 1900 qu’on envisage de remplacer la passerelle de Passy par un ouvrage associant à la fois la circulation des piétons, des voitures hippomobiles ou automobiles et la circulation du métropolitain, la grande affaire de cette fin de siècle. A chaque pile du pont, un groupe en fonte orne l’édifice. Ici, les forgerons riveurs de Gustave Michel qui semblent vraiment forger la république. Quand l’art nouveau s’alliait avec l’esprit cocardier.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestPrint this page