18ème arrondissement – Tous pour Ganesh boulevard de la Chapelle

 18ème arrondissement – Tous pour Ganesh boulevard de la Chapelle

 

Quel spectacle! Chaque année, les fidèles partent du Temple de Ganesh, à grand renfort de tambours et de symbales, et parcourent pendant plusieurs heures les rues et les avenues du dix-huitième en l’honneur du Dieu Ganesh. Les fidèles, parés de leurs plus beaux atours, défilent en riant et en unissant leurs forces pour tirer le char de la divinité, entièrement recouvert d’étoffes rouges et blanches et décoré de nombreuses guirlandes, de fleurs fraîches, de régimes entiers de bananes, de noix de coco et de feuilles d’aréquiers. Un spectacle qui, comme le nouvel an chinois, fait aujourd’hui partie des traditions parisiennes.

Le temple de Ganesh

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

18ème arrondissement – Pochoir SM rue André Antoine

18ème arrondissement – Pochoir SM rue André Antoine

On sait que la discipline, celle qui s’administre, a longtemps fait partie des moeurs ecclésiastiques, mais quand ce petit pochoir est apparu rue André Antoine, en bas de l’escalier qui borde l’église Saint Jean des Abbesses,un frisson a parcouru le quartier. D’autres trouvaient cette forme de pénitence d’un oeil indulgent, en rappelant celle d’Henri IV à Canossa, en 1077, où l’empereur du saint empire germanique, fut contraint de se traîner trois jours durant aux pieds du pape Grégoire VII. Peut-être notre pêcheur montmartrois avait-il beaucoup de choses à se faire pardonner, lui aussi? En tous cas, des bonnes âmes eurent tôt fait de passer une éponge purificatrice sur le mur qui depuis, se désole qu’on lui ait effacé son joli dessin…

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

18ème arrondissement – Les défenses du cimetière de Montmartre

180050_paris_les_defenses_du_cimetiere_de_montmartre

Le cimetière de Montmartre, créé vers 1825 sur d’anciennes carrières de gypse, connut tout de suite de sérieux problèmes de sécurité. A cette époque, pas de profanations gothiques de jeunes blasés mais des dégradations triviales de pilleurs de tombes qu’on essayait de chasser par tous les moyens, y compris des pièges à feu. On dit même que ces pièges coûtèrent la vie à un conservateur (quel titre approprié!) du cimetière lors d’un essai, un certain Vaulabelle. Quand on décida, en 1885, de prolonger la rue Caulaincourt jusqu’au boulevard de Clichy, on lui fit enjamber le coin sud-est du cimetière. Cela n’améliora pas la sécurité et on eut alors l’idée de protéger ce nouvel accès par d’impressionnantes piques en fer forgé qu’on peut encore admirer du haut de l’escalier qui descend vers l’entrée du cimetière depuis la rue Caulaincourt jusqu’à l’avenue Rachel en contrebas. Aujourd’hui, les enfants et les pigeons s’y accrochent en de réjouissantes et dangereuses compétitions, mais avec, il faut le reconnaître, un net avantage pour les pigeons.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

18ème arrondissement – Le peintre de la rue Norvins

180049_paris_le_peintre_de_la_rue_norvins

Pas de touriste en vue à cette heure. Personne d’ailleurs dans les rues de la butte Montmartre en ce petit matin blême et la rue Norvins sort à peine de la torpeur de la nuit. Seul un peintre pousse avec peine son chariot sur lequel s’empilent chevalets et toiles pour rejoindre son emplacement réservé de la place du Tertre. Les côtes sont raides par ici mais il faut se hâter car dans une heure à peine les rues et les terrasses seront envahies de touristes en quête de la moindre trace de pittoresque… qu’il sera alors bien difficile de trouver.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

18ème arrondissement – les toits enneigés de la butte montmartre

180048_les_toits_enneiges_de_la_butte_montmartre

La neige sur Paris n’est pas si fréquente. Alors quand elle tient sur les toits et que la lumière s’en mêle, le photographe grimpe quatre à quatre les escaliers de la butte en espérant qu’il arrivera à temps et que le ciel aura conservé cette teinte violette si fugitive.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

18ème arrondissement – Petite pause sur les marches de la rue du calvaire

180047_paris_petite_pause_rue_du_calvaire

Le moindre rayon de soleil est l’occasion de se reposer un peu sur les paliers des escaliers qui prennent d’assaut la butte Montmartre. Il faut dire que le charme de ces rues pleines de marches résiste à tous les clichés. Et quand le soleil allonge l’ombre des réverbères et se joue du feuillage des plantes grimpantes sur les murs, le plaisir vous prend et vous incite à la contemplation.

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris

18ème arrondissement – Quand Marion est à l’accordéon place des Abbesses

180046_marion_du_groupe_sepia_place_des_abbesses

Quelle chance quand Marion pousse jusqu’aux Abbesses pour nous enchanter avec son accordéon. Derrière elle, les enfants crient sur le manège, les touristes essoufflés entrent et sortent du métro, en pestant contre les ascenseurs si souvent en panne, la vie quoi!

Sépia à suivre

© gérard Laurent pour ParisCool, les photos de Paris